D’abord le “penser” :

logotype
Un logo pour les cahier écol’o
  • L’aspect graphique doit être simple et stylisé.
  • Il ne faut pas plus de 6 couleurs : on privilégie les contrastes et on joue sur la luminosité.
  • On peut l’adapter sur n’importe quel support (fonds colorés, matières)
  • Il doit pouvoir s’agrandir sans perdre en qualité et l’on doit pouvoir distinguer ses éléments même s’il est aussi petit qu’une icône.
  • Une construction à base de formes “géométriques” est souvent utilisée : signification de quelques symboles
  • Tous ou presque tous, les éléments de votre logo doivent avoir une signification, une raison d’être là.
  • Gardez en tête le sens primordial de votre logo : VOTRE IMAGE DE MARQUE

Une définition de “logotype”

Exemple de logo : comment a-t-il été construit ?

Description d'un logo
Exemple de logo : sa description

AR : stylisé et coloré, en rapport avec l’Art pictural et musical (prolongation du A comme l’archer d’un violoncelle, simulation du trépied de l’artiste peintre avec les “jambes” du A)

TS : stylisé et dynamique, en rapport avec l’Art du mouvement (duo de danseurs, effet théâtral etc.)

Partie haute en courbes et triangles (bien-être et créativité) contrastant avec les lignes de la partie basse (plus “appuyée” : importance de la parole dans les programmations de l’association)

ET : au milieu d’un coeur (suggéré par la forme des lettres T et S) pour ajouter une note émotionnelle (en lien avec les choix opérationnels de l’association).

PA-ROLES : légèrement dissocié pour mettre en valeur le “rôle” de la parole (ou jeux de rôles dans les conversations).


Cette association promulgue l’Art en organisant des festivals, des spectacles et des vernissages…